Рекомендована Отделом по культуре
Посольства Франции в России

Dix moyens de faire parler un texte

Dix moyens de faire parler un texte

Dix moyens de faire parler un texte

Un texte a été commis. Il est là, sous vos yeux, éclairé par la lumière blafarde1 de la salle d’examen… Vous devez le faire parler. Devenez Sherlock Holmes. Menez l’enquête avec minutie, ne partez pas sur de fausses pistes. Pour vous aider, voici quelques indices…

La prétendue «sensibilité littéraire» qui prédestinerait certains à réussir l’épreuve du commentaire est une légende. Seule compte la logique de votre démarche : repérez, analysez, interprétez. Ne brûlez pas les étapes, vous éviterez les écueils2 , voire les contre sens.

INDICE N° 1 Le contexte

Le libellé3 du sujet offre une piste judicieuse4, mais non limitative : «Si on vous dit, «dans tel texte, vous montrerez notamment le sentiment amoureux», ça ne veut pas dire que c’est la première partie du commentaire : c’est une idée-force qui met sur une piste», précise Michelle Kérinec, professeur au lycée Alain du Vésinet. Autres détails révélateurs: le litre, surtout pour un poème, et la date. Quant à l’auteur, à l’écrit, peu importe si vous ne le connaissez pas. A l’oral, restez centré sur le texte.

INDICE N° 2 La forme

Questions à poser au texte : son genre (roman, poésie, théâtre) et sa forme (vers ou prose, fixe ou libre). «Chaque genre a ses règles, dit Line Carpentier, du lycée Montaigne à Paris. Il est bon de repérer en quoi le texte les suit ou rompt avec.» Demandez-vous qui parle. Face à un auteur inconnu, parlez du «narrateur». Gide a écrit à la première personne le journal d’un pasteur dans La symphonie pastorale… alors !

INDICE N° 3 La structure

Observez les idées-forces, la présence ou l’absence de mots de liaison entre les paragraphes, la progression du texte. Dans Le Dormeur du val, Rimbaud décrit la sieste d’un soldat dans un pré, et révèle sa mort au dernier vers, rompant avec l’évolution bucolique5 . La chute peut ouvrir sur d’autres perspectives.

INDICE N° 4 L’intention de l’auteur

Il faut se demander quelle est la vision du monde que propose l’auteur «, conseille Jeanne-Marie Bourdet, professeur au lycée Montaigne à Paris. Vise-t-il à décrire, suggérer, convaincre, émouvoir ? Par le drame, le lyrisme, la satire ? Quand Montesquieu proclame «Grâce aux nègres, notre sucre est moins cher», il ne fait pas un catalogue des avantages économiques de l’esclavage, mais une démonstration par l’absurde. Le contre sens est fatal.

INDICE N° 5 Les mots

Sortez la loupe, entourez les mots clés, classez-les par thème. «Dans certains poèmes, en notant les mots des débuts et fins de vers, on décode des thèmes et la manière dont ils sont liés», remarque Joëlle Longérinas, qui enseigne au lycée autogéré de Paris. Observez le registre de langue et ses ruptures6 : le «style émotif» de Céline (vocabulaire choisie et expressions très crues7 ) lui sert à démonter les mensonges d’un monde qu’il voit se disloquer8 . A ce stade, après chaque indice, relisez le texte «II faut, sans arrêt, aller du texte au commentaire, dit Michèle Kérinec. Le gros défaut consiste à atomiser les remarques et à faire un patchwork9.»

INDICE N° 6 La syntaxe

Scrutez10 l’organisation des phrases (ordre des propositions, présence de mots à une place inhabituelle, phrases sans verbe) et le temps des verbes (passage du passé simple à l’imparfait, présent de l’instant ou présent de l’éternité, ruptures).

INDICE N° 7 La musique

Les sonorités, les consonnes répétitives en disent parfois long : Le spleen de Baudelaire est dominé par des sonorités sourdes («Quand le ciel bas et lourd»). En prose, surveillez le rythme. «Les assonances sont révélatrices si elles se prolongent» observe Catherine Klein, du lycée La Fontaine à Paris.

INDICE N° 8 Les images

Métaphores, métonymies, comparaisons, antithèses personnalisent l’œuvre : dans Le port de Brest, de Chateaubriand, la mer exprime l’envie de fuir ; dans L’étranger, de Camus, elle représente le réconfort11.

INDICE N° 9 Le sens caché

Il n’y a pas une vérité valable pour un texte : » Personne n’a le droit de dire «Je détiens la seule explication «, explique Joëlle Longérinas. Il faut justifier ses interprétations par une citation et des arguments.» Tout texte cache des doubles sens. Dans un extrait du Candide, de Voltaire, Comment Candide se sauva d’entre les Bulgares et ce qu’il advint, il y a deux niveaux de lecture (la naïveté du personnage — la satire de la guerre).

INDICE N° 10 les «hypothèses de lecture»

Ce sont les deux ou trois parties de votre plan : elles posent des questions et n’assènent12 pas de réponses. Tel Hercule Poirot dévoilant les clés du mystère, ménagez le suspense13 : partez du thème le plus évident au thème le plus caché. Votre enquête est terminée : vous pouvez rédiger14.

1 blafard — тусклый
2 les écueils — сложности
3 le libellé — формулировка
4 judicieux — разумный
5 bucolique — буколический, идиллический
6 les ruptures — изменения, нарушения
7 cru — грубый
8 se disloquer — распадаться
9 un patchwork — мешанина
10 scruter — всматриваться
11 le réconfort — утешение
12 asséner — навязывать
13 le suspense — захватывающий момент
14 rédiger — составлять (текст)

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Пока оценок нет)
Загрузка...
Купить онлайн
Свежий номер
Архив
Участники клуба
  • Рисунок профиля (sergakabond)
    активность: 1 день, 9 часов назад
  • Рисунок профиля (kristina-samvelyan-rambler-ru)
    активность: 2 недели, 1 день назад
  • Рисунок профиля (bdfybuf)
    активность: 2 недели, 5 дней назад
  • Рисунок профиля (darianna)
    активность: 1 месяц, 2 недели назад
  • Рисунок профиля (bennot)
    активность: 2 месяца, 2 недели назад
Группы
Мы ВКонтакте