Рекомендована Отделом по культуре
Посольства Франции в России

La Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre mondiale

La guerre a commencé en 1939, en Pologne (ou même, selon certains, en 1936, en Espagne) pour se terminer en 1945. Ce conflit qui se déployait en Europe, en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient et en Océanie, a opposé deux camps : les Alliés (par ordre alphabétique : Australie, Belgique, Canada, Chine, Etats-Unis d’Amérique, France, Mexique, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Union Soviétique) et l’Axe (Allemagne, Autriche, Hongrie, Finlande, Italie, Japon, Roumanie). La Seconde Guerre mondiale a été le conflit armé le plus vaste que l’Humanité ait connu, tuant environ 2 % de la population mondiale, soit environ 76 millions de personnes, dont une grande partie de civils.

Dès 1936 les futurs belligérants1 de la Seconde Guerre mondiale commencent à s’affronter dans le cadre de la guerre civile espagnole. Dans le camp républicain, combattent les brigades internationales composées d’engagés volontaires communistes venus surtout d’Europe centrale et de France, des républicains allemands et italiens et des démocrates anglo-saxons. Dans le camp franquiste2, à part quelques centaines de volontaires irlandais et une compagnie française, interviennent surtout plusieurs divisions italiennes de » Chemises noires » commandées par des généraux italiens et une légion allemande d’aviation » Condor «, composée d’aviateurs de la Luftwaffe sous commandement allemand, qui viennent, par roulement3, s’entraîner à leurs missions de bombardement sur les populations espagnoles.

Dès 1937, débute l’affrontement entre le Japon et la Chine. Mais la Seconde Guerre mondiale commence officiellement en Europe, lorsque la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939, en réaction à l’invasion4 allemande de la Pologne le 1er septembre 1939, un traité les liant à ce pays.

Après avoir écrasé l’armée polonaise, l’Allemagne envahit5, le 9 avril 1940, le Danemark et la Norvège.

Londres bombardée, 1940

Londres bombardée, 1940

Les commandements militaires français et britannique ne prenant plus aucune initiative militaire, nulle offensive6 n’intervient pendant plusieurs mois (» Drôle de guerre «) jusqu’à l’invasion rapide par l’armée allemande des Pays-Bas, du Luxembourg, de la France et de la Belgique, en mai-juin 1940 (» Blitzkrieg «). L’armée belge capitule en mai 1940. L’Italie se joigne à l’Allemagne et déclare la guerre le 10 juin. Puis en France, le gouvernement Pétain succédant le 16 juin 1940 à celui de Paul Reynaud, demande l’armistice7 et en accepte les conditions.

Contre l’attente8 des stratèges nazis et des généraux français battus, l’Angleterre fait front9 avec succès à l’aviation allemande.

Hitler, désespérant de prendre l’Angleterre érige une puissante chaîne de fortifications sur les côtes de l’Atlantique et de la Manche, et décide de s’attaquer à la Russie.

L’armée italienne fasciste attaque la Grèce qu’elle croit sans défense. Or c’est l’armée grecque du dictateur nationaliste Metaxas qui est victorieuse : après avoir contenu10 l’attaque des troupes de Mussolini, l’armée grecque les repousse11 et envahit à son tour l’Albanie italienne.

C’est alors que, pour prêter main forte12 aux Italiens, Hitler repousse de plusieurs semaines l’opération contre la Russie, et envoie en avril 1941 ses troupes vers la Grèce, à travers la Hongrie sympathisante et la Yougoslavie proalliée.

Les Américains dans le Pacifique, 1945

Les Américains dans le Pacifique, 1945

Les nazis battent les armées yougoslave et grecque, ce qui leur permet d’occuper tout le sud de l’Europe. Mais, du même coup13, l’Allemagne se crée un front supplémentaire en Yougoslavie, où les résistances nationaliste de Mihaïlovitch et communiste de Tito, lui immobilisent 20 divisions jusqu’à la fin de la guerre. L’expédition Barbarossa contre l’U.R.S.S. est retardée de plusieurs mois et ne commence que le 22 juin 1941.

L’Union Soviétique est engagée dans la guerre. Malgré une avance foudroyante14 et la capture de nombreux soldats, la Wehrmacht est stoppée en décembre 1941, à quelques kilomètres de Moscou. Les Soviétiques lancent alors avec leurs troupes sibériennes une offensive d’hiver qui oblige les envahisseurs à reculer.

A partir de ce moment, c’est la campagne de Russie qui va accaparer15 l’essentiel des efforts militaires allemands, et conduire Hitler à ne consacrer que des efforts insuffisants au front de Libye.

Le 7 décembre 1941, les Japonais détruisent la flotte américaine du Pacifique à Pearl Harbor grâce à quoi ils envahissent ensuite les Philippines et les Indes néerlandaises, ainsi que tout le Sud-Est asiatique. Ils ne sont arrêtés qu’en Birmanie. Mais au début de juin 1942, la bataille aéro-navale des îles Midway leur coûte 4 porte-avions16. Les Japonais sont désormais placés sur la défensive, tandis que les Etats-Unis commencent la reconquête du Pacifique, île par île.

Mais Roosevelt, bien qu’entré en guerre à la suite de l’agression japonaise, comprend que l’ennemi principal est l’Allemagne.

Le débarquement en Normandie, 1944

Le débarquement en Normandie, 1944

Or l’Union soviétique, menacée par une nouvelle offensive dans le secteur de la Volga et en direction des pétroles du Caucase, supporte presque seule l’effort de guerre en Europe. Au printemps 1942, l’armée allemande reprend l’offensive en concentrant celle-ci vers les champs de pétrole du Caucase. Un second front doit donc être créé d’urgence pour la soulager. Après des hésitations, Churchill et Roosevelt se décident pour l’Afrique du Nord. C’est l’Opération Torch, qui se traduit17 par le débarquement18 des Forces alliées en Algérie, le 8 novembre 1942. Alors l’Armée d’Afrique rentre en guerre et participe à la campagne de Tunisie.

A la fin de l’année, les troupes soviétiques détruisent à Stalingrad l’armée du maréchal Paulus, avec plus de 300 000 hommes. En 1943, la Wehrmacht reprend l’initiative à la troisième bataille de Kharkov mais elle est brisée19 à la grande bataille de Koursk.

L’Allemagne coule20 deux navires mexicains au cours du mois de mai 1942. Le parlement mexicain lui déclare la guerre le 2 juin 1942, suivi par d’autres Etats latino-américains. L’aviation mexicaine participe à la guerre du Pacifique.

Après le débarquement allié en Italie, ce pays cesse les hostilités21 puis change de camp en 1943, suivi, à l’approche des troupes soviétiques, par la Roumanie et la Hongrie en 1944.

L’Allemagne capitule le 7 mai 1945, et c’est officiellement le 8 mai 1945 qu’est proclamé l’armistice qui met fin à la guerre en Europe.

En Asie, la guerre ne s’achève que le 2 septembre 1945, lorsque le Japon reconnaît sa défaite et capitule sans condition après le largage22, par les Etats-Unis, des deux bombes atomiques sur les villes d’Hiroshima et de Nagasaki.

Le défilé de la Victoire sur la Place Rouge à Moscou, le 24 juin 1945

Le défilé de la Victoire sur la Place Rouge à Moscou, le 24 juin 1945

La Seconde Guerre mondiale est tristement célèbre pour le sommet de souffrance auquel l’humanité s’est elle-même soumise : la déportation en camps de concentration et camps de travail ; l’extermination de populations entières ; les meurtres systématiques de partisans communistes et de résistants, ainsi que les représailles23 contre les civils ; les massacres massifs de populations et de combattants perpétrés24 par les forces japonaises principalement en Chine ; les expérimentations sur des êtres humains auxquelles se sont livrés des médecins nazis et des unités japonaises ; les bombardements aériens massifs de civils, avec utilisation, pour la première et unique fois, des bombes atomiques qui ont été larguées au Japon.

On désigne le deuxième conflit mondial par Seconde Guerre mondiale (et non Deuxième Guerre mondiale) car, en français, le terme deuxième appelle à une suite numérale25 alors que le terme second définit la fin de l’énumération, mettant ainsi fin en principe aux conflits mondiaux, la Seconde Guerre mondiale étant ainsi marquée comme la Dernière guerre.

Résumette
Cette guerre qui a tué 2% de la population mondiale sur tous les continents, est le crime le plus grave que l’humanité a perpétré contre elle-même : les camps de concentration ; l’extermination de nationalités entières ; les représailles contre les civils ; les massacres massifs de populations ; les expérimentations médicales sur des êtres humains ; les bombardements aériens, avec utilisation, pour la première et unique fois, des bombes atomiques.

1 belligérant — воюющая сторона
2 camp (m) franquiste — сторонники генерала Франко
3 par roulement — в порядке очереди
4 invasion (f) — вторжение
5 envahir — захватывать, оккупировать
6 offensive (f) — наступление
7 armistice (f) — перемирие
8 contre l’attente — вопреки ожиданиям
9 faire front à — оказывать сопротивление; противостоять
10 contenir — сдерживать
11 repousser — отбрасывать, отбивать, отражать
12 prêter main forte à — оказать существенную поддержку
13 du même coup — (зд.) тем самым
14 foudroyant — молниеносный
15 accaparer — захватить
16 porte-avions (m) — авианосец
17 se traduire par — выражаться в чем-л
18 débarquement (m) — высадка десанта
19 briser — сокрушить
20 couler — потопить
21 hostilités (f, pl) — военные действия
22 largage (m) — сбрасывание (бомбы)
23 représailles (f, pl) — репрессии
24 perpétrer — совершать (преступление)
25 appelle à une suite numérale — предполагает продолжение нумерации

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Пока оценок нет)
Загрузка...
Vous aimerez aussi
Купить онлайн
Свежий номер
Архив
Участники клуба
  • Рисунок профиля (sergakabond)
    активность: 3 дня, 20 часов назад
  • Рисунок профиля (darianna)
    активность: 1 неделя, 3 дня назад
  • Рисунок профиля (bennot)
    активность: 1 месяц, 1 неделя назад
  • Рисунок профиля (rina)
    активность: 11 месяцев, 1 неделя назад
  • Рисунок профиля (diadi)
    активность: 1 год назад
Группы
Мы ВКонтакте