Рекомендована Отделом по культуре
Посольства Франции в России

Mireille Mathieu

Mireille Mathieu

Mireille Mathieu

L’histoire de Mireille Mathieu a souvent été assimilée1 à un conte de fée. Née le 22 juillet 1946 à Avignon, Mireille Mathieu est l’aînée d’une famille qui comptera 14 enfants. Mireille chante très jeune et à quatre ans, elle anime déjà la messe de minuit. Véritable seconde mère pour ses frères et sœurs, elle quitte l’école à 13 ans et demi pour travailler. Mais la chanson est sa passion.

Le point de départ de sa carrière se situe en 1964 lorsqu’elle remporte un concours2 de chansons à Avignon. Dotée3 d’une voix surprenante, elle est alors conviée4 à chanter lors d’une émission de télévision très populaire, «Télé Dimanche». Ce jour-là, le 21 novembre 1965, les Français s’enflamment5 immédiatement pour cette jeune femme qui leur rappelle tant Edith Piaf. Même voix, même gabarit, même ferveur6.

Dès lors, Mireille Mathieu entame une carrière qui atteint des sommets en quelques mois. Johnny Stark, célèbre agent artistique de Johnny Hallyday et d’Yves Montand, prend en charge la jeune chanteuse. Il devient son mentor8 et lui fait prendre des cours de chant, de danse, de langues. Mireille Mathieu multiplie les interviews, séances de photos, et autre exercice de promotion intense. Très travailleuse, elle se prête9 sans problème à cette nouvelle vie. Le musicien Paul Mauriat devient quant à lui son directeur musical et la fait répéter lors d’innombrables séances de travail.

En 1966, elle fait la première partie10 de nombreux chanteurs dont Sacha Distel, France Gall ou Hugues Aufray. Mais très vite, elle est elle-même en tête d’affiche. Les tournées s’enchaînent et Johnny Stark lui décroche des contrats dans le monde entier.

Ses premiers albums sont des succès. Elle enregistre dans des langues étrangères et intègre ainsi de nombreux hit-parades européens, particulièrement en Allemagne. Mireille Mathieu devient, à 20 ans, le symbole et l’indéniable12 ambassadrice d’une certaine France. Grande admiratrice du général de Gaulle, elle demande même à ce dernier d’être le parrain13 du plus jeune enfant de la famille Mathieu né en 1967.

Avec sa mère, Marcelle

Avec sa mère, Marcelle

De sa Provence natale, Mireille Mathieu s’envole pour le Japon, la Chine, l’URSS ou les Etats-Unis. A Los Angeles, elle est invitée du «Ed Sullivan Show», célébrissime émission regardée par des millions d’Américains. Les publics du monde entier l’adorent. Elle sait s’adapter aux répertoires de chaque pays, et chante dans onze langues !

Son répertoire se compose de titres originaux (Tous les enfants chantent avec moi, Mille colombes) composés par les plus fameux auteurs-compositeurs français (Eddy Marnay, Pierre Delanoë, Claude Lemesle, Jacques Revaux). Son grand ami Charles Aznavour lui écrit quelques titres dont Folle folle follement heureuse ou Encore et encore. Mais les reprises14 tiennent aussi une grande place parmi ses succès : Je suis une femme amoureuse (Woman in love de Barbra Streisand), Ne me quitte pas, New York New York

Sa renommée est telle en Asie, qu’elle est conviée à chanter lors de la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques de Séoul en 1988.

Après la mort de Johnny Stark en 1989, sa carrière, déjà en perte de vitesse15 en France, ne retrouvera jamais son ampleur passée. On ne la voit guère plus sur les plateaux16 de la télévision française, et symbole d’une France traditionnelle et conservatrice, Mireille Mathieu est souvent l’objet de railleries17.

Décidément18 plus fêtée à l’étranger qu’en France, elle retourne pour l’énième fois en Chine en avril 97. En outre, un musée en son honneur est ouvert dans une petite ville d’Ukraine. En décembre 97, elle chante au Vatican lors du concert de Noël retransmis dans le monde entier. Mireille Mathieu retrouve tout de même l’Olympia à Paris pendant quatre jours en décembre 98. Son répertoire survole 35 ans de carrière. Un an plus tard, le 9 décembre 1999, la chanteuse est nommée Chevalier de la Légion d’Honneur des mains du président Jacques Chirac.

Les 11 et 12 mars 2000, elle fait de nouveau un triomphe au Kremlin à Moscou face à 12.000 personnes. Accompagnée au cours de cette tournée de sa maman alors âgée de 78 ans, elle est célébrée par des brassées19 de fleurs entre chaque chanson. Elle donne également deux conférences de presse où se pressent à chaque fois 200 journalistes.

Elle continue à sortir des disques dans des éditions particulières à chaque pays. C’est en Ukraine qu’elle donne son concert suivant en juin 2001, au Palais Ukraine de Kiev. Puis elle chante à Augsburg en Allemagne au cours d’un gala réunissant plusieurs artistes.

En décembre 2001, pour les 80 ans de sa maman, la chanteuse organise un voyage à travers la France avec ses 13 frères et sœurs. Puis elle est présente dans les jardins du Luxembourg à Paris pour un hommage aux victimes des attentats du 11 septembre. Le 26 avril 2002, Mireille Mathieu retrouve la Russie et donne un concert à Moscou devant 5.000 fans.

Elle remonte sur la scène de l’Olympia du 19 au 24 novembre. «Je suis consciente d’avoir délaissé la France, déclare la chanteuse à l’Agence France Presse, mais je n’ai pas arrêté de tourner à l’étranger, en Russie, Allemagne, Japon ou Finlande. Il était temps de retrouver mon pays !» Sur cette scène mythique, la chanteuse reçoit un accueil triomphal. Habillée par le couturier Christian Lacroix, Mireille Mathieu est accompagnée de six musiciens dirigés par Jean Claudric qui la suit depuis de nombreuses années. Après l’Olympia, l’Avignonnaise se lance dans une vaste tournée française.

En 2005, à l’occasion de ses 40 ans de carrière, la Demoiselle d’Avignon sort son 38e album, «Mireille Mathieu». Le 9 mai 2005, elle est invitée par le Président russe Vladimir Poutine à chanter sur la Place Rouge, à Moscou, pour la commémoration du 60e anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale.

Mireille Mathieu est la chanteuse française qui a reçu le plus de disques d’or et de platine à l’étranger. Artiste polyglotte, c’est surtout sur scène qu’elle connaît les plus grands moments de sa carrière. Si son image n’a guère évolué depuis ses débuts, Mireille Mathieu est cependant une des plus grandes vedettes de ces dernières années.

Résumette
Révélée en 1965 au cours d’un télé-crochet, elle est l’archétype de la chanteuse populaire des années 1960 et 70, période où elle connaît ses plus grands succès discographiques. A partir du milieu des années 1980, elle privilégie sa carrière internationale dans de nombreux pays où elle est considérée comme un symbole de la chanson française. Elle a enregistré et chanté plus d’un millier de chansons dans 11 langues (français, allemand, anglais, espagnol, italien, russe, finnois, japonais, chinois, catalan et provençal). En 2005, elle reçoit le premier (et unique à cette date) disque de Rubis, une distinction unique, pour la vente de 122 millions d’albums dans le monde !

Pardonne-moi ce caprice d’enfant

Paroles et Musique:
Patricia Carli, 1970

Rf :
Pardonne-moi ce caprice d’enfant
Pardonne-moi, reviens-moi comme avant
Je t’aime trop et je ne peux pas vivre
sans toi / bis /

C’était le temps des « je t’aime »
Nous deux on vivait
heureux dans nos rêves
C’était le temps des « je t’aime »
Et puis j’ai voulu voler de mes ailes
Je voulais vivre d’autres amours
D’autres «je t’aime», d’autres «toujours»
Mais c’est de toi que je rêvais la nuit
Mon amour

Rf.

C’était vouloir et connaître
Tout de la vie, trop vite peut-être
C’était découvrir la vie
Avec ses peines, ses joies, ses folies
Je voulais vivre comme le temps
Suivre mes heures, vivre au présent
Plus je vivais, plus encore je t’aimais
Tendrement

1 assimiler à — приравнивать к
2 remporte un concours — победить на конкурсе
3 doter de — (зд.) одарить чем-л
4 convier — приглашать
5 s’enflammer pour — (зд.) страстно полюбить
6 ferveur (f) — усердие, рвение
8 mentor (m) — наставник
9 se prêter à — соглашаться на
10 faire la première partie — выступать в первом отделении концерта («на разогреве»)
12 indéniable — неоспоримый
13 parrain (m) — крёстный отец
14 reprise (f) — ремикс
15 en perte de vitesse — не развивающийся больше
16 plateau (m) — съёмочная площадка
17 raillerie (f) — насмешка
18 décidément — определённо
19 brassée (f) de fleurs — охапка цветов

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Пока оценок нет)
Загрузка...
Vous aimerez aussi
Купить онлайн
Свежий номер
Архив
Участники клуба
  • Рисунок профиля (sergakabond)
    активность: 3 часа, 47 минут назад
  • Рисунок профиля (kristina-samvelyan-rambler-ru)
    активность: 2 недели, 2 дня назад
  • Рисунок профиля (bdfybuf)
    активность: 3 недели назад
  • Рисунок профиля (darianna)
    активность: 1 месяц, 2 недели назад
  • Рисунок профиля (bennot)
    активность: 2 месяца, 3 недели назад
Группы
Мы ВКонтакте