Рекомендована Отделом по культуре
Посольства Франции в России

Bibliothèque Nationale de France

Bibliothèque Nationale de France

Bibliothèque Nationale de France

Entretien avec M. François Stasse, Directeur Général de la Bibliothèque Nationale de France

Depuis 1720 la Bibliothèque Nationale était rue de Richelieu, pourquoi après plus de 250 ans, fallait-il une nouvelle bibliothèque?

Toutes les bibliothèques sont confrontées8 à deux types de problèmes: le classement tout d’abord, qui est le chantier9 scientifique, intellectuel, car classer les livres c’est classer le savoir. Ces bibliothèques sont ensuite confrontées à un autre problème, physique, qui est de ranger les livres, des volumes au double sens du terme, dans une architecture. Or, lorsque cette architecture est condamnée à enregistrer des collections à croissance infinie, il arrive un moment où elle ne peut plus suffire.

Le 14 juillet 1988, le Président François Mitterrand annonçait la création d’une «très grande bibliothèque d’un type entièrement nouveau». Sans le savoir alors, puisque le projet était à ce moment distinct10 de la Bibliothèque nationale, le Président Mitterrand allait donner un nouvel élan11 à la Bibliothèque nationale de France et préparer les conditions de désengorgement de cette extension qu’appelait de ses vœux la vieille maison de la rue de Richelieu.

La formation des fonds de la BNF

1368 Charles V, dit «le Sage» (1338-1380), installe au Louvre, sa librairie particulière riche de 917 manuscrits.
1537 Par une ordonnance1 du 28 décembre 1537, le roi François Ier introduit le principe du dépôt légal2 enjoignant3 les imprimeurs et les libraires de déposer à la Librairie du Roi tout livre imprimé mis en vente dans le Royaume. Cette obligation de dépôt légal ne s’impose que lentement. En 1622, un inventaire ne recense4 que 4 712 manuscrits et imprimés.
1666 Colbert (1619-1683) développe la bibliothèque royale pour la plus grande gloire de Louis XIV. Il accroît très sensiblement les collections (la Bibliothèque est la première du monde). Un système de classification est mis au point. Le public est admis dans les locaux à partir de 1721.
1789 la Révolution. Malgré la suspension5 du dépôt légal pendant près de trois ans, la période profite à la bibliothèque devenue nationale; son fonds s’enrichit considérablement grâce à la confiscation des collections de nobles qui ont fui à l’étranger, du haut clergé6 ou des princes. Les fonds privés du roi et de la reine viennent aussi enrichir la nouvelle BN.
1868 Les problèmes de place deviennent criants (déjà). Napoléon III confie à l’architecte Henri Labrouste la reconstruction d’une partie des bâtiments.
XXe siècle Pour faire face à la croissance des collections (notamment les livres), la bibliothèque (redevenue nationale) est obligée d’ouvrir de nombreuses annexes7 dispersées dans Paris ou même hors de la capitale. Elles ne seront réunies que dans le nouveau site de la BNF à la fin des années 90.

LES COLLECTIONS EN CHIFFRES

Livres: dix millions d’ouvrages
Périodiques: 350.000 titres
Cartes et Plans: 880.000 documents cartographiques et globes
Estampes et photographies: onze millions de documents
Manuscrits: 3.160.000 volumes
Monnaies et médailles: 570.000 pièces et objets
Musique: 2.150.000 pièces et recueils
Phonothèque et audiovisuel: 1.100.000 documents
Arts du spectacle: 6.700.000 affiches, photos et maquettes
Textes numérisés: 100.000 ouvrages
Images fixes: 500.000 images numérisées
Documents sonores: 600.000 heures

Peut-on dire que la BNF correspond au vœu du Président?
En partie. C’est une très grande bibliothèque qui offre près de quatre mille places: la Bibliothèque Nationale de France peut accueillir près de douze mille séquences12 de lecture par jour. C’est considérable et cela demande un effort très important des personnels confrontés. Mais c’est, en même temps, un établissement d’un type entièrement nouveau qui dispose pour ses lecteurs des ressources de deux bibliothèques logées dans un même bâtiment: l’une située au niveau supérieur, le haut-de-jardin comme nous le nommons, est une bibliothèque d’étude; l’autre, située au niveau inférieur, celui du rez-de-jardin13 est une bibliothèque de recherche. Dans la première, le lecteur peut consulter en accès libre14 des collections de niveau universitaire; dans l’autre, le lecteur peut commander des livres qui appartiennent à la grande collection patrimoniale de la maison15. Un des aspects à la fois le plus proche des intentions de départ, et le plus important pour l’avenir, relève de la bibliothèque virtuelle. L’entreprise en est à ses débuts. Mais, déjà, un fonds important a été numérisé (85 000 ouvrages en cinq ans). Bien sûr, les douze millions d’ouvrages ne seront pas numérisés. Cependant, la bibliothèque est engagée16 dans un processus à long terme qui devrait permettre de constituer une des plus grandes bibliothèques numériques du monde.

Un journaliste du quotidien Le Monde décrit la BNF en trois mots «cloître17, jardins, forêts». Cette image est-elle exacte?
Ce sont les mots même de l’architecte Dominique Perrault qui rêvait de faire un cloître moderne avec jardin, déambulatoire18 et cellule19 de lecture. C’est ainsi que le bâtiment est organisé autour du plan «distributif» du cloître. Sans doute est-ce pour l’architecte une manière d’affirmer la continuité d’une histoire des bibliothèques, au-delà des bouleversements qui traversent le monde du livre.

Deux niveaux sont très distincts, le haut-de-jardin et le rez-de-jardin, pourriez-vous nous définir chacune de ces surfaces20?
Deux niveaux, deux bibliothèques, deux publics, deux collections.

Le haut-de-jardin est une bibliothèque d’études qui s’adresse au public à partir de 16 ans avec des collections à dominante universitaire. Ce sont des collections en libre accès, c’est-à-dire que le lecteur va vers le livre. La bibliothèque à ce niveau est organisée en quatre champs bien différents: droit économique et politique; philosophie et histoire; art et littérature; science et technique, avec un cinquième champ qui n’est pas un champ disciplinaire mais correspond à un support21, l’audiovisuel. A terme cette bibliothèque d’études comptera 400 000 ouvrages. L’espace contient 1500 places de lecteurs.

Le rez-de-jardin (2000 places de lecteurs) est la bibliothèque de recherche. La collection est constituée des douze millions d’ouvrages du dépôt légal. C’est une bibliothèque où le lecteur demande son livre et l’obtient par le TAD (transport automatique de document). Il ne faut compter que 25 minutes pour la livraison22 du document!

Onze millions de volumes, c’est une fantastique richesse, la BNF continue-t-elle d’acquérir des ouvrages et de compléter ses collections?

De deux manières: le dépôt légal qui fait obligation, depuis François Ier, à chaque éditeur et imprimeur de déposer un certain nombre d’ouvrages (40 000 ouvrages par an) et puis les acquisitions23 qui concernent essentiellement des ouvrages étrangers ou des collections patrimoniales.

Qu’est-ce que Gallica?
C’est un site francophone (www.gallica.fr) sur lequel on a installé des textes et des images qui renseignent sur le XIXe siècle francophone. Vous avez des textes classiques et toutes sortes de documentations annexes.

A l’heure de l’Internet, des librairies virtuelles, de la consultation à distance, ne craint-on pas que la BNF ne se transforme en pièce de musée, symbole des dernières grandes bibliothèques?
La bibliothèque est un monument dans la ville au même titre que le cinéma ou les musées. C’est un lieu de rencontres, de reconnaissance, de rassemblement où des générations font l’apprentissage de la lecture savante, de la recherche. C’est un lieu qui propose une expertise documentaire très importante. Les bibliothèques ont de beaux jours devant elles.

1 ordonnance (f) — королевский указ, ордонанс
2 dépôt (m) légal — экземпляры, которое каждое издательство обязано предоставлять государству
3 enjoindre — предписывать
4 recenser — проводить перепись
5 suspension (f) — приостановка
6 haut clergé (m) — высшее духовенство
7 annexes (f) — дополнительные помещения
8 être confronté — сталкиваться, встречаться
9 chantier (m) — мастерская
10 distinct — отличный от чего-л.
11 donner un nouvel élan — дать новый толчок
12 séquence (f) — здесь : посещение
13 rez-de-jardin — уровень сада
14 en accès libre — в свободном доступе
15 collection (f) patrimoniale de la maison — зд. Коллекция нашей библиотеки, являющаяся нацональным достоянием
16 être engagé — быть вовлеченным
17 cloître (m) — внутренние галереи, окружающие монастырский двор
18 déambulatoire (m) — зд. прогулочные галереи
19 cellule (f) — келья, камера
20 surface (f) — поверхность, выставочное пространство
21 support (m) — поддержка
22 livraison (f) — доставка
23 acquisition (f) — приобретение

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Пока оценок нет)
Загрузка...
Vous aimerez aussi
Купить онлайн
Свежий номер
Архив
Участники клуба
  • Рисунок профиля (sergakabond)
    активность: 1 день, 17 часов назад
  • Рисунок профиля (kristina-samvelyan-rambler-ru)
    активность: 1 неделя, 5 дней назад
  • Рисунок профиля (bdfybuf)
    активность: 2 недели, 3 дня назад
  • Рисунок профиля (darianna)
    активность: 1 месяц, 2 недели назад
  • Рисунок профиля (bennot)
    активность: 2 месяца, 2 недели назад
Группы
Мы ВКонтакте