Рекомендована Отделом по культуре
Посольства Франции в России

hexagone

Le Negresco

Le Negresco

Le Negresco

Henry Negresco et Edouard Niermans réalisent à Nice la synthèse de ce qu’une clientèle mondaine et exigeante souhaite trouver dans sa recherche éperdue de confort et de luxe. Le décor habille, drape des recherches très poussées de fonctionnalisme et de communication, éléments clés de l’architecture actuelle. Ce n’est pas pour rien que l’hôtel Negresco fut pris et repris en exemple, plagié. Son patrimoine artistique, bien que l’hôtel ait subi quelques modifications, est tel que ce palace est classé monument historique depuis 1975.

Gap

Gap

Gap

Riche de son histoire dont les débuts sont perdus dans la haute antiquité, Gap est une commune française située dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, chef-lieu du département des Hautes-Alpes. Avec ses 45 000 habitants, Gap est la principale agglomération des Alpes du Sud. Située à 750 mètres d’altitude, sur la route Napoléon qui traverse le col Bayard au nord de la ville, au bord de la Luye, Gap est au milieu d’une nature riche et préservée.

Mayotte

Mayotte

Mayotte

Située entre Madagascar et l’Afrique, Mayotte devient colonie française le 25 avril 1841. En 1912, elle est rattachée à Madagascar. En 1886, la Grande Comore deviennent protectorat sous la direction du gouverneur de Mayotte tandis que Mayotte, quant à elle, garde un statut de colonie. En 1946, les Comores sont séparées de Madagascar et deviennent un territoire d’outre-mer. Au referendum de 1974 portant sur l’indépendance des Comores, Mayotte choisit de rester dans la République française et obtient le statut provisoire de collectivité territoriale. La loi du 11 juillet 2001 dote Mayotte du statut de Collectivité départementale. Elle devient département d’Outre-mer en mars 2011.

Amboise

Amboise

Amboise

L’histoire du château d’Amboise s’apparente à la trahison de Louis d’Amboise, qui essaya d’enlever le roi Charles VII. Son petit-fils, qui naquit à Amboise, décide de reconstruire la forteresse. Lorsqu’il meurt, Louis XII puis François Ier poursuivent les travaux. Ce dernier y invite à résider le plus grand des génies de l’époque, Léonard de Vinci. Après la Révolution, le château fut offert par Napoléon à l’ex-consul Pierre-Roger Ducos qui en fit détruire les deux tiers. Malgré cette catastrophe, le château reste l’un des plus importants à visiter, d’autant qu’il a été restauré avec beaucoup de soin au début du XXe siècle.

Senlis

Senlis

Senlis

Senlis est une commune française, sous-préfecture du département de l’Oise, en région Picardie. Elle se situe sur la Nonette, à quarante kilomètres au nord de Paris. La cité conserve de sa longue histoire un riche patrimoine et possède plusieurs musées. La vieille ville est constituée d’un ensemble de maisons et ruelles anciennes ceintes de remparts gallo-romains et médiévaux, autour d’une cathédrale gothique. L’ensemble a été préservé par la création en 1962 d’un secteur sauvegardé de quarante-deux hectares. Depuis, la municipalité et les habitants mettent en valeur le patrimoine par la restauration des monuments et de l’habitat ancien et l’organisation de manifestations culturelles, tout en développant une activité économique tertiaire à proximité de l’autoroute du Nord.

Poitiers

Poitiers

Poitiers

Sur son éperon rocheux baigné par deux rivières, Poitiers revendique 2000 ans d’histoire. Un riche passé dont l’empreinte est partout perceptible, habilement mêlée à la ville contemporaine. Capitale régionale, cité universitaire, Poitiers accueille ses visiteurs dans un centre historique abritant plus de 80 édifices classés, au cœur d’un paysage sereinement dominé par le patrimoine roman. Au fil des rues, belles demeures anciennes, lucarnes sculptées, fenêtres à meneaux, arrêtent le passant dans sa promenade, l’invitant à la curiosité et à la découverte. Forte de l’héritage du passé, tournée vers l’avenir avec dynamisme, la ville de Poitiers conjugue art de vivre, goût pour la flânerie urbaine, tradition des saveurs.

Le Château du Taureau

Le Château du Taureau

Le Château du Taureau

Le château du Taureau est un ouvrage militaire de défense de Morlaix élaboré suite au pillage de la ville en 1522. Les bourgeois de la ville ont entrepris la construction d’une forteresse sur l’îlot du Taureau qui a verrouillé la passe d’entrée. Le Taureau deviendra rapidement l’emblème de la cité. A la fin du XVIIe siècle, un nouveau fort est construit sur l’ancien. Le schéma directeur de la reconstruction est celui de Vauban. Forteresse, garnison, cet édifice fut aussi une bastille, une maison de force où étaient emprisonnés des gentilshommes bretons à la demande de leur propre famille. Pendant 3 siècles, le château du Taureau est un acteur de l’histoire de Bretagne et de France.

Vaux le Vicomte

Vaux le Vicomte

Vaux le Vicomte

Situé à 50 km de Paris près de Melun, Vaux le Vicomte est un château construit pour le Surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet. Ce dernier fit appel aux meilleurs artistes de l’époque pour bâtir son palais : l’architecte Louis Le Vau, premier architecte du Roi, le peintre Charles Le Brun, fondateur de l’Académie de Peinture et le paysagiste André Le Nôtre, contrôleur général des bâtiments du Roi. Le château, chef-d’œuvre architectural et décoratif du milieu du XVIIe siècle, est aujourd’hui la plus importante propriété privée classée au titre des monuments historiques depuis son achat en 1875 par Alfred Sommier.

Carnaval de Nice

Carnaval de Nice

Carnaval de Nice

Le Carnaval de Nice, l’un des plus importants du Monde par le nombre de grosses têtes, sujets et chars en carton pâte, repose complètement sur la participation des carnavaliers. Ces hommes et ces femmes qui consacrent des milliers d’heures de travail à la réalisation de leurs oeuvres ne sont pas des professionnels. Les batailles de fleurs sur la Promenade des Anglais sont une composante du carnaval à ne pas manquer. Créées en 1830, lors du séjour à Nice du roi Charles-Félix, elles sont devenues les fêtes les plus réputées de la Côte d’Azur.

Le téléphérique de Grenoble Bastille

Le téléphérique de Grenoble Bastille

Le téléphérique de Grenoble Bastille

En 1934, par la volonté de Paul Michoud, vice-président de la Chambre d’industrie touristique, Paul Mistral, maire de Grenoble et Léon Martin, son successeur, un téléphérique à vocation touristique est construit sur les pentes de la montagne au départ de la rive gauche de l’Isère. Ce sera le premier téléphérique urbain au monde. Depuis, le site de la Bastille est un lieu de promenade privilégié pour les Grenoblois et les touristes. Plus de 12 millions de personnes ont été transportées depuis sa mise en service en 1934. Avec une fréquentation moyenne de l’ordre de 250 000 par an et près de 4 000 heures d’ouverture annuelle (la moyenne des équipements de ce type en France est de 1200 heures), le téléphérique de Grenoble Bastille affiche des performances exceptionnelles.

Купить онлайн

Свежий номер
Архив