Рекомендована Отделом по культуре
Посольства Франции в России

Voronej

Voronej

Voronej

Qui n’a pas entendu parler du chaton de la Rue Lizioukov, personnage du dessin animé réalisé en 1988 par Viatcheslav Kotenotchkine ? Je suis sûre que tout le monde a aimé ce minou1 dessiné. Pourtant il est peu probable2 que tout le monde se rappelle où se passe l’action du film. Eh oui, tout à fait : dans la ville de Voronej où d’ailleurs on a érigé en 2003 le monument à ce fameux chaton glorifiant3 la ville, qui, en 2005, a remporté le 3ème prix dans le concours Le monument le plus drôle de la Russie. Je vous invite à parcourir4 la ville pour voir ce qu’il y a encore d’intéressant…

Géographique

La ville de Voronej, chef-lieu de la Région de Voronej depuis 1934, se trouve sur les deux rives de la rivière qui porte le même nom que la ville (affluent du Don), à 587 km au sud-est de Moscou.

Historique

Voronej a été fondé en 1585 pour défendre les frontières sud de l’Etat agrandi quelques années avant, contre les incursions5 des Tatars de Crimée. Mais il est à noter que vers 1177 déjà, les chroniques décrivent le peuple habitant dans ce coin. Plus que ça, de récentes découvertes archéologiques démontrent qu’une vie civilisée y existait il y a 3000 ans.

La cathédrale de l'Intercession

La cathédrale de l’Intercession

Au cours du XVIIe siècle, la ligne de défense de la Moscovie a été repoussée plus au sud encore. Par la suite, la ville, moins dangereusement exposée, commence à se développer. Toutefois, les steppes cosaques, servant de refuge6 pour les paysans fugitifs7, sont encore bien instables, et plus d’une fois, l’histoire de Voronej est associée aux troubles, notamment pendant l’insurrection8 de Stenka Razine en 1670-1671.

En 1696, Pierre le Grand a créé à Voronej le chantier naval9 afin de mener à bien le siège d’Azov. Pour cette raison, il a déménagé avec sa Cour dans le site où il a fondé des usines et des manufactures, par exemple, la fabrication des toiles à voile10 et des cordages11. L’église de la Dormition (1694-1703), préservée jusqu’à nos jours, est l’unique monument lié à la création de la première flotte de guerre en Russie. Selon la légende, Pierre le Grand y chantait lui-même au cours des offices12 religieux. En plus, c’est ici qu’on bénissait13 les premiers bateaux.

Vous trouverez à Voronej le monument glorifiant Pierre le Grand, mais c’est une statue moderne (par Gavrilov, 1956), car celle de Schwarz (1860) avait été volée par les nazis. Après l’intérêt que Pierre le Grand a manifesté pour Voronej, la ville mène une vie assez languissante14 aux XVIIIe et XIXe siècles, engloutie15 par le commerce agricole et les activités banales d’une ville de fonctionnaires.

Cependant, vers la fin du XIXe, la vie intellectuelle s’épanouit : plusieurs sociétés linguistiques et celles de publiciste deviennent actives. En particulier, Plekhanov y a fait ses études (une des rues porte son nom), le poète Koltsov y est né en 1808 (son monument en marbre de carrare16 a été érigé en 1868 à l’initiative de sa sœur, grâce aux dons des habitants et au talent du sculpteur Triscorni). Heureusement, il n’a pas souffert au cours de la Seconde guerre mondiale qui a touché la grande partie du patrimoine architectural, culturel et historique. Le Voronej du XXe siècle voit l’adolescence de Bounine, Platonov, Nikitine…

Le théâtre de marionnettes

Le théâtre de marionnettes

Sous le régime soviétique, Voronej est devenu un centre industriel important : constructions mécaniques, machines agricoles, excavateurs, matériel roulant17, appareillage électrique, presses, caoutchouc synthétique et d’autres. En outre, il est devenu centre de la Région Centrale des Terres Noires (Tchernozem) en 1928. Ensuite, en 1934, avec la Région de Voronej apparue en tant qu’unité administrative et territoriale indépendante, Voronej se développe plus rapidement encore : ce sont surtout les monuments du pseudo-classicisme, connu comme classicisme stalinien, qui apparaissent. Citons parmi eux l’Université, le Théâtre dramatique, le Musée régional, d’innombrables immeubles administratifs, l’Institut de la médecine. Mandelstam, poète, interprète, critique, écrivain, qui a passé à Voronej trois ans de sa vie (1934-1937) était inspiré par la beauté et l’atmosphère de la ville. La plaque commémorative18 au 13, rue Engels nous en sert de preuve.

Détruite presque à 95% pendant la Seconde guerre mondiale, Voronej a besoin d’une reconstruction solide pour ne pas dire plus. Celle-ci est réalisée en tenant compte du plan traditionnel, mais en adaptant l’espace aux nécessités de l’urbanisme moderne. Les monuments de l’époque après-guerre sont assez froids mais non dénués19 de majesté. Telle est, par exemple, la pyramide faite en plastique rouge qui est l’un des multiples monuments aux soldats défunts au cours de la Grande guerre patriotique. Pourtant, les monuments les plus intéressants des époques passées ont péri à jamais.

Malgré tout, il ne faut pas sous-estimer le travail impressionnant des restaurateurs, grâce à qui on peut admirer aujourd’hui l’église St Nicolas (XVIIIe siècle), le palais Potemkine (édifice baroque de 1760), la cathédrale de l’Annonciation (1690), l’Arsenal (1696), le palais de Vorontsov (XVIIIe siècle).

Actuel

Comme je l’ai déjà dit auparavant, la ville est située sur les deux rives : la rive gauche est réservée à la zone industrielle, tandis que la rive droite est le centre historique, administratif et culturel de la ville, où se situent aussi les quartiers dortoirs20. Au niveau du plan administratif, la ville est divisée en 5 arrondissements.

Le théâtre de l'opéra

Le théâtre de l’opéra

Aujourd’hui, Voronej compte 848 700 habitants, et ce n’est pas par hasard si c’est la plus grande ville de la Zone Centrale de Russie. Notons aussi que la ville possède un aéroport, son propre chantier naval, son centre ferroviaire, son centre télé, 10 établissements de l’enseignement supérieur d’Etat, 36 instituts de recherche, de science, de projet et d’études, plusieurs industries : automobiles, légère, lourde, chimique, alimentaire…

Ne pensez pas que la vie culturelle se limite à ça. On peut toujours assister aux spectacles du cirque, écouter de la musique classique à la philharmonie ou voir un ballet au théâtre de l’opéra, apprécier les mises en scène des théâtres de marionnettes et dramatique. Si vous n’êtes pas accro21 du théâtre, allez aux expositions dans les musées de peinture, zoologique, régional, géologique, de la Seconde guerre mondiale ou de l’Université de Voronej. La maison de Nikitine est digne d’attention aussi.

Pour les amateurs de septième art, la ville offre un grand choix de cinémas, notamment Spartak, le meilleur parmi les cinés de Russie (d’après le concours de 2006). Pour ceux qui préfèrent sortir la nuit, toutes sortes de pubs22, bars, boîtes de nuit23 sont mis à disposition.

Pas de doute que cette ville à multiples visages donnera du confort à n’importe qui, même si on y vient pour la première fois ; il y a un coin pour toi aussi !

par Olessia Andrééva, Moscou

Résumette
Le berceau historique de la flotte russe, la ville de Voronej est située loin de la mer, sur les rives d’une petite rivière qui se jette dans le Don. Fondée à la fin du XVIe siècle, la ville garde avec soin son patrimoine architectural et ce malgré les guerres dévastatrices dont la dernière a gravement endommagé presque la totalité de ses monuments. Riche de son passé culturel qui est lié aux noms des grandes personnalités russes comme Bounine, Plekhanov ou encore Mandelstam, Voronej reste aujourd’hui un des centres culturels de la région des Terres Noires de la Russie.

1 minou (m) — (разг.) котик, котёнок
2 il est peu probable — маловероятно
3 glorifier — прославлять
4 parcourir — бегло просматривать
5 incursion (f) — набег
6 refuge (m) — пристанище
7 paysan (m) fugitif — беглый (крестьянин)
8 insurrection (f) — вооружённое восстание
9 chantier (m) naval — судостроительная верфь
10 toile (f) à voile — парусина
11 cordages (m, pl) — такелаж
12 office (m) — служба
13 bénir — освящать
14 languissant — вялый
15 engloutir — поглотить, потопить
16 marbre (m) de carrare — каррарский мрамор
17 matériel (m) roulant — железнодорожный подвижной состав
18 plaque (f) commémorative — мемориальная доска
19 dénué de — лишённый чего-л
20 quartier (m) dortoir — спальный район
21 accro (m) — (разг.) большой любитель
22 pub (m) — паб, пивбар
23 boîte (f) de nuit — ночной клуб

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Пока оценок нет)
Загрузка...
Vous aimerez aussi
Купить онлайн
Свежий номер
Архив
Участники клуба
  • Рисунок профиля (francomaman)
    активность: 10 часов, 22 минуты назад
  • Рисунок профиля (travin-dimka)
    активность: 23 часа, 34 минуты назад
  • Рисунок профиля (sergakabond)
    активность: 1 день, 23 часа назад
  • Рисунок профиля (dmitryfedorov)
    активность: 2 дня, 11 часов назад
  • Рисунок профиля (frk537021)
    активность: 6 дней, 3 часа назад
Группы
Мы ВКонтакте